Systèmes constructifs : Isolation intérieure

En principe l'isolation extérieure est à préférer à l'isolation intérieure pour garder la masse thermique et éviter les problèmes de condensation dus aux ponts thermiques.

En maison ancienne, il est souvent difficile d'isoler par l'extérieur. Il est alors recommandé pour isoler de manière efficace intérieurement de ne pas sur-isoler. Eviter également les vides d'air en contact avec l'air chaud et humide intérieur afin de ne pas créer de problème de condensation sur les murs anciens.

 

Isolation intérieure en terre-copeaux bois

terrecopeauCette technique d'isolation consiste à ajouter un mélange semi-isolant composé de copeaux de bois liés à l'argile entre le mur extérieur existant et une ossature secondaire. Une natte de roseau servant de coffrage perdu est agrafée sur l'ossature par hauteurs de 50 cm.

Le mélange terre-copeaux bois y est versé. Au fur et à mesure la natte est remontée et le mélange versé.

Cette technique permet d'aplanir les aspérités et autres défauts de la construction existante. En outre, il est possible de faire passer des tuyaux et câbles dans la paroi sans complication. La terre allégée remplit les cavités existantes et enveloppe ainsi les poutres en bois de tous côtés.

C'est un matériau vivant qui absorbe l'humidité due aux intempéries et à la condensation et la transporte vers la surface. L'isolation intérieure en terre allégée améliore les propriétés isolantes thermiques et acoustiques du mur extérieur.

La technique et les matériaux se fondent harmonieusement dans le style des constructions anciennes et préservent l'authenticité des bâtiments. Le mélange terre-copeaux bois est livré sur chantier prêt à l'emploi.

 

Isolation intérieure en briques de terre allégées

Lebriqueisols murs extérieurs anciens peuvent recevoir une isolation intérieure en maçonnerie de briques de terre allégée. Elles sont mises en œuvre avec un mortier de terre selon les techniques artisanales habituelles, tout en remplissant le vide entre ancien et nouveau. La maçonnerie sèche rapidement ce qui permet de travailler en toute saison.

Ce séchage rapide permet de procéder à la suite des travaux et d'appliquer les enduits dans de brefs délais.

L'ancien et le nouveau mur forment un ensemble homogène, les propriétés de protection phonique et d'inertie thermique des briques de terre allégée apportant un plus à la construction.

 

Isolation intérieure en panneaux de roseau

panneauxisolCette technique consiste à poser sur les murs des panneaux isolants avec un mortier de terre évitant les vides d'air. Ensuite les panneaux sont fixés mécaniquement et directement recouverts d'un enduit intérieur en terre armé avec une toile de jute.

De cette façon, il est possible d'obtenir des coefficients d'isolation pouvant aller jusqu'à 0,3 W/m2K en préservant un maximum d'espace. Par ailleurs, la couche de mortier en terre protège et conserve le mur existant.

Cette technique permet d'économiser du temps et de l'argent. Dans de nombreux cas, le panneau isolant posé au mortier constitue une alternative économique à l'isolation extérieure.

 

Isolation extérieure en panneaux de roseau

 

De façon analogue à l'isolation intérieure, on colle les panneaux de roseau avec un enduit en terre pour établir la continuité de capillarité, on les fixe mécaniquement avec des chevilles à frapper, et on enduit avec un enduit à la chaux en maroufflant une trame de verre. Photo après - avant. Grâce à la souplesse des panneaux de roseau, on obtient des façades extérieures qui suivent le mouvement des vieux murs et gardent ainsi le caractère des maisons anciennes malgré l'isolation par l'extérieur.